Catégorie : à l’écrit

J’ai décidé

J’ai décidé
J’ai décidé de mettre dans cette chanson
toute ma sensibilité féminine
Mon 7e sens, mon amour éternel
les conseils de mes copines
et puis mon instinct maternel
Sur un air que les femmes empruntaient pour dire je t’aime
et que les hommes leur donnaient pour dire je m’aime

Le monde semble tourner étrangement,
raconter l’histoire du monde en une chanson seulement
certains font bien des raccourcis sans trop inquièter les uns,
qui mettent sous le blase d’untel, philosophe contemporain
Alors mes sœurs, je ne sais pas vous,
mais voilà comme on me l’a expliqué
à l’origine des chromosomes du nom de cet alphabet
alors en gros, un Y très fort et un X passif
Si le Y est là c’est lui qui détermine
Un petit garçon naîtra par défaut,
s’il est absent, vous aurez donc une fille.

J’ai jamais avalé ce par défaut excusez moi du peu
mais quel salaud çui qu’a tout décrété alors qu’on est encore que des œufs
il devrait au moins subir quelques critiques
car je suis une pute, mais alors une pute historique
je suis une pute, et alors une pute historique (1min20)

Une bonne fois pour moi-même pas pour toutes,
est-ce un problème personnel,
et c’est pourtant pas qu’on le veuile que pour aller danser il faille être la plus belle
j’ai pas décidé de partager mon corps avec une oppression historique,
et ça me donne au moins autant de plaisir que d’être touchée ..
par un flic
alors oui

Je suis grosse, je galère
à trouver des affaires
on me regarde en se disant que j’ai quelques kilos à perdre
on se dit que dans tous les cas j’ai souffert
et que pour vivre dans cet état il faut vraiment être déter
que sexuellement ça doit quand même pas être facile
et que le cadeau à me faire ça n’est pas des bas résilles
bien sûr on se console en se disant qu’mes seins sont gros aussi
alors que mon connard ma priorité n’est pas de te consoler dans la vie -ie -ie -ie

Je porte le voile quand je sors dehors
je n’ai pas plus honte que n’importe qui de mon corps
je n’me sens pas soumise à se faire que ce qu’on me dit
d’ailleurs je ne t’obéirai pas, qu’on se le dise
et soutiens mes sœurs qui payent les frais, d’une France, qui se fascise
car accuser les gens de crimes culturels ne rend sûrement pas compte de qui travaille dehors par temps de grêle
qui fait fonctionner les machines
si cn’est les frères et sœurs pauvres
toujours les mêmes échines -iiines .

.
Mais ma liberté indéniable est d’être
grosse, lesbienne et en cavale
une célibataire voilée qui danse sur la table
ou encore un mystère total pour la définition d’la femme
ou ce que je veux sans forcément en faire un slam
une femme forte, qui peut être très méchante quand elle a la haine et qui n’supporte pas qu’on lui
marche sur les pieds, une meuf
dont on devrait prendre de la graine,
une nana avec qui on prend son pied
une
qui sert la main -ain -ain -ain

Mais moi jdis ça et j’ai pas d’seins, je porte pas l’voile, et j’suis pas grosse
mais vaginement parlant on est tous dans la même fosse
la fosse de toutes les conneries, de toutes les erreurs séculaires
et le mot est pas trop fort je l’ai cherché dans l’dictionnaire
car il faut mettre des coups sur les mots qu’on reçoit
déplier le dos
ne plus se faire écraser les doigts
écrire des chansons sur un air de daube française
après la moitié des chansons se résument par est-ce qu’on baise ?
Mais pour atteindre ce foutu 7e ciel, il faut pas qu’on s’arrête quand y’a un poil au paradis,
parce que sur la table y’en a qui préfère le poivre et d’autres le sel,
et certains qui préférent les lits.

Le monde est pluriel, sans vouloir fâcher, mais
le monde est pluriel en voulant vous fâcher, et
le monde est pluriel,
reste plus qu’à conjuguer.

2018 – Album Sans pause

Retrouvez ici l’album « Sans pause ». Retrouver en CD ici

Album Dimanche

Page 2 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén