Les textes de Dimanche

Un jour quand le monde s'arrêtera

Un jour quand le monde s'arrêtera, j'irai boire un café chez toi ahah

Mais là pour l'instant quj'ai pas l'temps, j'ai pas le temps

mais j'le prend - rai !

Un jour quand le monde s'arrêtera, j'irai boire un café chez toi ahah

mais là pour l'instant j'ai pas le temps, mais j'le prend - drai !

Et j'embarquerais toute la rue avec moi si ça te va

On s'mettra à bloquer la grande route, juste parce que y'a trop dbises à donner

on verra que les passants sont tou-te-s, intéressant-e-s à regarder

On s'dira qu'on a la flemme de faire les courses

mais qu'on s'invitera à déjeuner

toute façon, sans métro tout le reste est trop loin

donc autant rester dans le quartier

Un jour quand le monde s'arrêtera, j'irai boire un café chez toi ahah

Mais là pour l'instant j'ai pas le temps, mais j'le prends-drai !

Mais là c'est la misère, j'ai oublié mon chargeur chez moi

On s'mettra à d'parler de je n'sais quoi

et les arrêts de bus deviendront des bancs

où tout plein d'vieux et vieilles ères

à la patience légendaire

nous diront qu'eux ont le temps

On se parlera de tout ce qui a changé

entre aujourd'hui et hier

pour s'rendre compte qu'au hasard des passions

c'est si beau de s'mélanger entre jeunes et vieux cons

Un jour quand le monde s'arrêtera, j'irai boire un café chez toi ahah

le premier

zazaz

az

az

az

Les textes de Dimanche

J'n'suis pas sûre qu'on se passera un jour du ciel, je n'suis pas sûre que ce qu'ils disent soit essentiel Une chose est sûre c'est qu'ils font pour l'instant audience, et toi ma belle ce qui te fait mal au ventre, c'est ton intelligence Je n'suis pas sûre. Que ce soit si évident je n'suis pas sûre que la fin est proche à présent Je n'suis pas sûre que ce soit si intéressant eux, là ; partout tout le temps Je n'suis pas sûre qu'on y courra tous acharnés Je n'suis pas sûre que leur monde on puisse proposer plus désincarné Une chose est sûre, c'est qu'on s'fatigue de tout ça et là ma grande, ce qui t'fait l'eczema, c'est qu'on ne te fout pas la paix avec ça Je n'suis pas sûre, qu'on n’écrira plus de lettre de désertion au président j n'suis pas sûre que jamais ne vous détrôneront nos enfants je n'suis pas sûre même qu'ils ne vous arracheront pas les dents on ne maîtrise plus rien, tout part a volo dans l'éducation j'nsuis pas sûre que tous les lycéens ne vont pas se venger j'n'suis pas sûre de c'qu'invente la patience d'un prisonnier j' n'suis pas sûre qu'aucune massue n'ira se loger dans vos trois quatre crânes qui de l'espèce humaine se revendiquent d'être le reflet Mais si la peur vous vient arrêtez-vous dès maintenant car vous n’avez aucune idée, de ce qui se trame sous vos pieds
voir encore tout