A quand nos filles ?

A quand nos filles entendront-elles « qu’elles »

ne sont pas « ils » ? qu’à cela ne tienne, conjuguez bien vos verbes

vos pronoms personnels qui ne reflètent que vous

et dans le monde ne se libèrent que des gens tels que vous

dans vos mathématiques les inconnus des équations c’est nous

Pensez-vous qu’un seul lopin de terre ne se soit libéré sans qu’un frère

n’ait eu la pensée d’une sœur à ses côtés

votre monde idéal n’est qu’un bijou volé

sur vos couronnez, leurs mains ensanglantés d’alliances sordides

et de produits pour repasser

Mais moi j’déteste repasser,

et elle déteste se marier

lui n’aime plus les filles

elle ne croit pas en son dieu d’avant

mais moi j’déteste avoir à vivre

tous ces films qui ont oublié

tout ce qui n’est pas blanc, pas amaigri

ou bien pas fan du prince charmant

Mais merde c’est la vie, laissez là aller

dans le fossé sans ses baskets avec un pantalon trop grand

puisqu’elle a pris les armes

au sud de l’Afrique

à Londres

au Rojava, il n’y a pas très longtemps

crois-tu nous apprendre quelque chose

maintenant qu’on connaît nos grand mamans

et elles, tu nous les avais cachées, sans faire exprès

ça commence tôt à reproduire les privilèges

j’comprends que ça se garde au chaud

le privilège de pouvoir dire…moi….sans trop se fatiguer

de n’avoir pas à subir d’imaginer mourir

un jour sous le soleil, le corps ensanglanté, car tu ne ressemblais pas à ce qu’il fallait

Mais qui est responsable de tout ce merdier ? Y a-t-il quelqu’un sur qui tirer ?

Faudrait que je bute mes amants, et serait-ce du terrorisme féministe ?

Puisque même ce mot n’appartient plus aux forces de gauche

(qui font beaucoup moins peur qu’avant)

il n’y a que les réactionnaires qui peuvent se targuer de faire parler la population

Il n’empêche que moi, dans tout ce merdier, je déteste repasser !

et elle détesterait se marier

lui n’aime plus les filles

elle ne croit pas en son dieu d’avant

mais moi je déteste avoir à vivre

tous ces films qui ont oublié

tout ce qui n’est pas blanc, pas amaigri

ou bien pas fan du prince riche et charmant.